Installer l’électricité chez soi

Monter soi-même son installation électrique requiert quelques connaissances de base. Si vous êtes un bricoleur-amateur, voici ce qu’il faut savoir avant d’installer l’électricité chez vous et comment faire l’installation électrique d’une maison neuve.

Connaître les normes de sécurité pour une installation domestique

La connaissance, mais surtout le respect de la norme de sécurité NFC 15-100 sont de rigueur avant mettre en place une installation électrique.

Plusieurs règles sont citées dans cette norme, et elles changent en fonction de la pièce où vous comptez installer l’électricité. Le nombre de prises électriques, de socles DCL, de prises RJ45, de circuits spécialisés et d’interrupteurs dépend de la surface du local.

Le regroupement des disjoncteurs et du coupe-circuit central doit être effectué dans un lieu spécial appelé : Espace Technique Électrique du Logement (ETEL).

Mise en place d’une installation électrique dans un logement neuf

Si le montage a lieu dans une maison neuve ou dans une extension, il faudra s’assurer qu’il ait un compteur de chantier dans les environs afin de pouvoir relier à l’électricité les outils lors de vos travaux.

Procédez ensuite à la conception du schéma d’installation électrique de la maison en se référant à la norme NFC 15-100. Le schéma peut être aussi réalisé à l’aide d’un programme informatique ou avec l’assistance d’un électricien.

Dressez la liste des équipements nécessaires pour l’installation et repérez les différents emplacements des éléments suivants : appareils électro-ménager, compteur électrique, éclairage et interrupteurs.

Après le regroupement de toutes ces informations, vous pouvez procéder à l’achat des matériels, et à l’installation de l’électricité proprement dite. Les travaux comprennent généralement plusieurs étapes :

  • l’ouverture des saignées destinées à intégrer les gaines pour faire passer les câbles,
  • la pose des boites d’encastrement, des boîtiers de dérivations et le cas échéant d’une ou plusieurs pieuvres électriques.
  • la pose et la fixation des interrupteurs, des prises et socles
  • le rebouchage des éléments cités ci-dessus
  • le montage du tableau de répartition
  • le raccordement des appareils aux dispositifs de protection dans le boîtier.

Une fois l’installation terminée, il vous faudra effectuer une demande de vérification de mise en conformité auprès du Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (Consuel). Ce dernier dépêchera chez vous un inspecteur qui se chargera de contrôler la conformité de votre installation électrique. Si le diagnostic est positif, vous obtiendrez un certificat de Consuel.

Après cet étape, il ne vous restera plus qu’à demander la mise en service auprès de votre fournisseur d’électricité.

Cas d’une rénovation d’une installation électrique

Si vous décidez de refaire l’électricité d’une maison soi-même, il faudra non seulement se fier à la norme NFC 15-100, mais également faire au préalable un diagnostic électrique. L’étendu des travaux est fonction de l’état actuel de l’installation électrique. Dans le cas où cette dernière est trop délabrée, le mieux est de refaire complètement le montage.